Stage Diagnostic de sol par les Plantes bio-indicatrices du 12 au 14 juin 2017 aux Jardins de Siloe

Semaine Agronomie Systémique & pratiques innovantes

Dans le cadre du programme de recherche appliquée et de formation de l’Ecole du vivant, nous évaluerons avec avec Gérard Ducerf (auteur de l’Encyclopédie des plantes bio-indicatrices), Bernard Berthet, docteur en pharmacie & microbiologiste, Lilian Ceballos, docteur en pharmacie et écologie et Nicolas Supiot, paysan responsable de la ferme et fondateur/coordinateur de L’École du vivant, l’évolution des sols et des plantes à la suite de 5 ans de pratiques agronomiques innovantes (sélection paysanne, associations végétales, non-labour…)

​En effet ces 3 experts ont tous effectué un diagnostic des sols à la reprise de la ferme il y a 5 ans, et ce stage sera l’occasion de refaire un diagnostic t+5 et de mesurer l’impact des pratiques menées sur le domaine sur la vie du sol, des plantes et des animaux. Après le bilan des plantes présentes sur le domaine, nous envisagerons de nouvelles associations culturales pour accompagner la dynamique de la vie du sol (prospectives) qui seront mises en pratique sur le domaine pour les années à venir.

Gérard Ducerf animera 3 jours de formation sur le diagnostic des sols par les plantes bio-indicatrices. Si vous souhaitez comprendre cette technique,  apprendre à reconnaître les espèces végétales et pratiquer le diagnostic de sol en effectuant des relevés de terrain, en faisant l’analyse de ces relevés, inscrivez-vous au stage du 12 au 14 juin 2017.

Vous pouvez nous contacter : 03 85 59 24 51 – infos@promonature.com

 

 

 

Hébergement possible au Gîte des Jardins de Siloé Contact : 02 90 89 49 87 ecositelesjardinsdesiloe@gmail.com

 Gite sur place : 12 euros par nuitée en chambre de 5 ou 6 personnes. (12 places) Camping : 5 euros par nuitée. (20 emplacements) 

Dans les deux cas, ceci donne accès à la cuisine, la salle commune, la bibliothèque, et les sanitaires. Restauration en auto-gestion. Pensez à emmener de quoi partager au moins les repas des 2 premiers jours, le temps de s’organiser ensemble pour la suite avec les producteurs locaux.