Un perce-neige peut en cacher un autre

Savez-vous différencier les perce-neige des perce-neige ?

Drôle de question me direz-vous, mais il existe des plantes différentes qui sont appelées ainsi selon les régions : Galanthus nivalis, la première à fleurir, avec ses fleurs blanches dont les plus petits « pétales » sont striés ou tachés de vert au sommet,

Galanthus nivalis Bouisse à Montjoi D70(11)-DSC_7770

à ne pas confondre avec Leucoium vernum dont les fleurs sont divisées en 6 parties à peu près égales et qui sont tachées de vert à la pointe.

Leucoium vernum  Mt St Cyr Montmelard 71 2 DSC_4631 (1)

La première se trouve plutôt dans l’ouest, le centre et les Pyrénées alors que la Nivéole, autre nom commun de Leucoium vernum est présente dans l’est jusque dans les Alpes-Maritimes. Elles sont largement répandues dans les jardins et parfois subspontanées car elles ont été et sont encore beaucoup cueillies au cours des premières promenades lorsque le soleil fait fondre la neige et incite à sortir de la torpeur de l’hiver.

Cette année l’hiver est très doux et les perce-neige, Galanthus nivalis sont déjà fleuris depuis quelques jours dans le Brionnais, pays de Gérard Ducerf.

Et on voit par cet exemple que le nom populaire peut être trompeur. Linné lorsqu’il a classifié ces deux plantes, les a classées dans deux genres différents qui permettent de les identifier avec certitude alors que le nom populaire sème la confusion.