Les pieds sur terre

24,00

2 en stock

Description

Retrouver le bon sens ou disparaître
La biologie pour comprendre notre dépendance au monde vivant,
et comment fonctionne naturellement notre santé.

Philippe Labre, docteur vétérinaire – Préface de Pierre Rabhi

Ce que la nature a mis 500 millions d’années à construire, la biodiversité – la chaîne de production du vivant – l’homme, dernier maillon de la chaîne, est en train de le détruire en quelques décennies.
Alors que l’homme est capable d’envoyer des sondes dans l’espace pour explorer des planètes lointaines, sa compréhension et son respect
pour le phénomène le plus exceptionnel du système solaire, la vie sur la Terre, sont très limités.
Nous sommes pourtant davantage concernés par les processus qui créent, régulent et pérennisent le vivant sur notre planète, que par Mars ou Jupiter qui sont impropres à la vie.
La science primordiale, la biologie, qui permet de comprendre et de respecter les processus du vivant et de la santé, est supplantée par
l’économie, la science du business, et par la technoscience, qui sont responsables de l’artificialisation accélérée de la nature. Elles en
perturbent gravement le fonctionnement et remettent en question la pérennité de la vie.
L’importance décisive de la chaîne du vivant et les processus naturels ne sont plus respectés. Ils sont même entravés par les pouvoirs publics,
qui imposent des solutions artificielles industrielles perturbant la chaîne de vie. Ce livre propose une réflexion biologique et des concepts nouveaux,
opérationnels, pour avancer vers une agriculture, un élevage, une santé et une médecine durables. Ces processus biologiques doivent être gérés d’abord par des méthodes naturelles, non artificielles.
C’est le végétal qui crée la matière et l’énergie du monde vivant, qui régule les équilibres des écosystèmes et le climat, qui active notre santé dynamique autonome.
Nous sommes fondamentalement phytodépendants. Il nous faut retrouver le bon sens, respecter la nature et collaborer avec elle, ou disparaître.

Philippe Labre, biologiste de terrain, est vétérinaire conseil et formateur en santé naturelle en élevage. Il propose un autre regard sur l’importance fonctionnelle de la biodiversité et sur notre dépendance à la chaîne du vivant.
Dans le domaine de la santé, il réhabilite la santé dynamique autonome, c’est-à-dire les processus physiologiques naturels qui permettent souvent d’éviter les médicaments et les antibiotiques, en activant notre réactivité face aux perturbations et aux agressions du milieu, grâce aux plantes physiologiquement actives

Édition Fémenvet – Format 16×24, quadri, 70 photos, 288 pages

Informations complémentaires

Poids 1.00 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les pieds sur terre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.