La Gentiane, à consommer avec modération !

La Gentiane évoque, selon ses goûts et ses pratiques, la montagne, l’Auvergne, une boisson revigorante, un sirop amer …

La Grande Gentiane pousse en montagne, de l’Auvergne aux Alpes, des Pyrénées aux Vosges, et de l’Europe à l’Asie.

Plante vivace aux tiges robustes, elle se reconnait à ses feuilles opposées (contrairement au Vératre à feuilles alternes avec qui il ne faut surtout pas la confondre !) et ses fleurs jaunes à corolle divisée presque entièrement, à 5-9 lobes lancéolés, disposées en verticilles (autour de la tige) dans la moitié supérieure. La racine (utilisée pour faire sirops, liqueurs ou médicaments) est charnue et à saveur amère (celle du Vératre est fasciculée et fibreuse).

Les usages alimentaires et médicinaux sont tirés de la racine qui contient des principes amers, stimulant l’activité de l’estomac. La Gentiane jaune ouvre l’appétit, soulage les maux d’estomac, stimule la digestion et est un tonique général. Elle stimule les défenses immunitaires.

La Gentiane jaune pousse dans des terrains rocheux, riches en bases. On la trouve dans des prairies favorables à la production laitière de qualité.

Retrouvez la fiche de l’Encyclopédie des plantes bio-indicatricesNe pas confondre avec le Vératre, toxique, parfois mortel !

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.