Se faire du mouron ou pas ?

Les noms communs portent à confusion et cela peut être dangereux, voir mortel !

Plante commune au jardin, le mouron, s’il est blanc, peut être une plante alimentaire  alors que s’il est rouge ou bleu, il peut être mortel. Et ce n’est pas qu’une question de couleur des fleurs, mais bien une histoire de FAMILLE.

Regardons cela de plus près au niveau botanique : Le mouron blanc, Stellaria media, est de la famille des Caryophyllacées, qui comprend aussi les oeillets (Dianthus), les silènes (Silene,  ), plantes familières, très décoratives. Les Caryophyllacées ont des fleurs régulières à calice monosépale (sépales soudés) ou polysépale (sépales libres) et à corolle habituellement à 4 ou 5 pétales, entiers ou diversement découpés (ils peuvent être entièrement frangés (Dianthus superbus). Le fruit est une capsule s’ouvrant au sommet (sauf pour une espèce, Silene baccifera (=fausse baie) qui a un fruit en forme de baie qui ne s’ouvre pas.

Les mourons rouges ou bleus, Anagallis arvensis et foemina, font partie de la famille des Primulacées qui abrite des plantes aux fleurs très diverses, les Primevères (Primula), les Soldanelles (Soldanella), les Lysimaques (Lysimachia), mais aussi les Cyclamens (Cyclamen) et les Androsaces (Androsace). Les fleurs sont régulières à calice tubuleux ou en cloche, parfois profondément découpé. La corolle est à pétales soudés, ordinairement à 5 lobes (rarement 4 à 7 lobes). Le fruit est une capsule à une loge s’ouvrant en long ou en travers comme un couvercle (c’est le cas de nos Anagallis !)

Au niveau des usages et de l’indication des plantes pour la vie des sols, les différences sont aussi importantes :

Stellaria media, le mouron blanc, est une bonne plante alimentaire à manger crue en salade (mélangée à d’autres plantes sauvages ou cultivées) ou cuite dans des soupes ou des mélanges d’herbes pur des tourtes, omelettes, pains végétaux, etc.

Elle indique que la matière organique est minéralisée par les bactéries aérobies et que le terrain tend vers un état d’équilibre du sol. Voir la fiche en PDF

 Anagallis arvensis est une plante toxique pour les humains et les animaux (il ne faut pas en donner aux lapins par exemple).

Elle indique un terrain léger, remué, riche en nitrates. Le mouron à fleurs rouges pousse dans les terrains acides (à  pH inférieur à 6.5) alors que le mouron à fleurs bleues pousse dans les terrains plus alcalins (pH supérieur à 7). Si ils poussent ensemble, le terrain est proche de la neutralité (pH = 6,5). Voir la fiche en PDF

 

 

Vous voyez combien il est important de bien identifier une plante et de se méfier des noms populaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.